Facteurs contribuant à la vulnérabilité des citoyens mobiles de l'Union en situation de précarité à Bruxelles

Sans titreDans nombre de villes européennes, les citoyens mobiles de l’Union représentent une grande partie de la population sans domicile et, dans les pays où l’accès aux services d’aide aux sans-abri est limité aux personnes jouissant d’un droit de séjour, leur présence parmi les personnes dormant dans la rue est particulièrement élevée. Les personnes qui, en exerçant leur droit à la libre-circulation, se retrouvent démunies dans un autre État membre de l’UE ignorent souvent leurs droits et rencontrent des difficultés pour accéder à l’aide adéquate. Elles vivent dès lors souvent dans des conditions déplorables.

Dans le cadre de la première phase du projet PRODEC (Protéger les droits des citoyens mobiles de l’Union en situation de précarité), coordonnée par la Fédération des Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abri (FEANTSA), les partenaires du projet, Diogène et Bruss'help, ont décidé de réaliser un exercice pilote de collecte de donnés à Bruxelles, en se reposant sur le travail de Diogènes, un service de proximité. Les données collectées dans ce rapport couvrent l’année 2018, qui est la première année où il y avait plus de personnes provenant d’autres États membres de l’UE qui utilisaient les services de Diogènes que de ressortissants belges.

Facteurs contribuant à la vulnérabilité des citoyens mobiles de l'Union en situation de précarité à Bruxelles (FR)

Factoren die bijdragen tot kwetsbaarheid van berooide mobiele EU burgers in Brussel (NL)

Factors Contributing to Vulnerability Among Destitute Mobile EU Citizens inBrussels (EN)

 

Imprimer E-mail