Samusocial : réduction de la capacité d'accueil et fermeture du centre Poincaré

Chers partenaires,

Samu

Comme déjà annoncé lors des Comités de Crise Bruss'help du mois de septembre, le Samusocial réduit de 80 places pour hommes seuls sa capacité d'hébergement, qui passera de 1.070 places à 990 places dès le 1er octobre. 

Cette réduction du nombre de places d’accueil est liée à la nécessité de respecter le budget extraordinaire octroyé par la COCOM en réponse à la crise Covid et qui permet de maintenir une capacité d’hébergement de qualité depuis le mois de mars jusqu’à la fin décembre 2020. Elle se justifie également par la détermination du Samusocial à maintenir un niveau de qualité optimum dans l'accueil proposé dans les limites budgétaires disponibles. Cette réduction est par ailleurs mise en oeuvre dans le cadre plus large du réaménagement de la capacité d'accueil et de la fermeture dès ce 1er octobre du centre d'accueil Poincaré qui doit subir d'importants travaux de rénovation, rendant le bâtiment inexploitable pendant une année.  

Pour rappel, les financements accordés par la COCOM en réponse à la crise sanitaire ont permis de maintenir tout l'été et jusqu'au 1er octobre une capacité de 1.050 à 1.100 places.

Après la fermeture des 80 places le 1er octobre, la capacité d'accueil disponible permettra donc au Samusocial d'encore accueillir 990 personnes chaque jour. Ce qui représente 450 places de plus qu’en 2019 à la même date. La priorité de l’accueil est bien entendu accordée aux personnes les plus vulnérables : familles, femmes, hommes fragiles.

La capacité organisée par le Samusocial doit par ailleurs être mise en perspective avec les 540 places d’urgence gratuites encore ouvertes par les autres opérateurs.

La priorité de nos équipes d'accompagnement est aujourd'hui de pouvoir dégager avec les partenaires et Bruss’help des solutions d'orientation pour les personnes hébergées afin d'écourter la durée de séjour et permettre l'accueil d'autres personnes en demande d'hébergement. La semaine dernière, ce sont 45 personnes - 16 personnes isolées dont 8 femmes et 29 personnes en famille - qui ont été orientées vers des solutions de sortie de l'urgence par nos services d'accompagnement.

Imprimer E-mail