CRDepuis le début de la crise, la cellule orientation de Bruss’help est au cœur des dispositifs d’aide d’urgence. Celle-ci met en œuvre le suivi des signalements des personnes sans abri touchées par le Covid-19 mais effectue également l’identification de solutions en hébergement pour les personnes sortant de postes médicalisés de confinement.

Pour clarifier les modus operandi entre les différents intervenants de la santé et du social, Bruss’help se base sur deux circulaires.

Ce qu’il faut retenir :

Dispatching de signalement Covid-19: 02 880 86 89 accessibles aux professionnels 7 jours sur 7, de 09h00 à 19h00. Périmètre d’intervention : réception des signalements de personnes avec suspicion d’infection. Envoi de médecins de référence pour examen et orientation vers les structures adaptées, en collaboration avec les Maisons Médicales de la Région Bruxelloise.

Dispatching d’orientation vers l’hébergement : 02 551 12 20 accessible aux professionnels tous les jours de la semaine (5 jours sur 7), de 9h00 à 16h30. Périmètre d’intervention : Sorties de centres médicalisés de confinement et hébergement pour personnes en grande vulnérabilité (sur base d’une demande médicale), en cogestion avec le Samusocial.

Imprimer E-mail

CaptureBruss’help s'est dotée depuis le 15 avril d'une nouvelle plateforme pour gérer la crise du Covid-19. Le logiciel permet de suivre les places d'accueil disponibles dans différents services en temps réel et de manière centralisée, pour orienter rapidement les personnes sans-abri vers un hôpital, un centre de confinement médicalisé ou un hébergement.

"Les médecins qui parcouraient les différents centres d'accueil avaient besoin d'une interface pour inscrire leur diagnostic et pour orienter les personnes, en fonction des possibilités et de la situation de santé".

Le logiciel a permis d'automatiser et de simplifier la coordination entre différents organismes d'accueil. Les données de la Croix-Rouge, du Samusocial ou d'autres services du réseau bruxellois de l’aide d’urgence et d’insertion ne correspondaient pas entre elles. Le nouveau système pourra être adapté une fois la crise sanitaire terminée. Il ne s'agit pas d'un outil de traçage. La base de données respecte le secret médical et le secret professionnel.

Imprimer E-mail