participation

La participation des personnes sans-abri et mal logées au sein des différents dispositifs d’aide est une valeur et un point d’exigence transversale de Bruss’help. Développer des espaces d'écoute, de communication et de prise de parole renforce non seulement le lien de confiance mais permet surtout l’exercice d’une citoyenneté. Dans cette même optique, la prise en compte des voix des bénéficiaires et des travailleurs de terrain dans la mise en place et l’amélioration des services nous parait primordiale. Tant dans un objectif de développement de la qualité des services que dans un but d’égale dignité dans l’expression des attentes et souhaits.

L'épidémie et le rôle de Bruss'help dans l'aide aux personnes sans-abri

Le sans-abrisme est une question de santé publique. Ceci va au-delà de la crise due à l’épidémie de covid-19. Nombre de maladies sont plus répandues et plus alarmantes pour les personnes mal-logées, en habitat insalubre ou qui n’ont pas de toit. Les sans-abri présentent des fragilités de santé liées à des conditions d’existence dégradées et sont, par rapport au Covid-19, comme par rapport à toute maladie transmissible, particulièrement vulnérables. Pour les professionnels qui travaillent dans des services pour les sans-abri – personnels soignants, travailleurs sociaux, travailleurs de rue, bénévoles – c’est également un enjeu de santé personnelle, tout particulièrement en période d’épidémie très contagieuse.

À Bruxelles, mais pas seulement, depuis le début de la propagation du Covid-19, le secteur du sans-abrisme vit une période compliquée, où il faut trouver des solutions. Et il faut les trouver vite pour les personnes sans-abris mais aussi pour celles et ceux qui travaillent avec eux. Dans ce contexte, le secteur de l’aide aux personnes sans-abri a mis en place plusieurs dispositifs. Cela a été coordonné, entre autre, par Bruss’help. Sa jeune équipe a dû gérer une crise inattendue. Dans ce reportage audio,  cinq membres de l’équipe expliquent comment les dispositifs ont été mis en place et quel impact cette crise a eu sur leur travail.

 

Imprimer E-mail