02/880.86.89 | info@brusshelp.org | Horaires

Chers partenaires,

Veuillez trouver ci-joint la circulaire 6 de Bruss'help. Elle comprend toutes les mises à jour de protocoles qui permettent l'organisation des services en cette période de recrudescence de l'épidémie. Cette circulaire abroge toutes les précédentes.

Télécharger la circulaire 6

Elle s'accompagne d'une FAQ reprenant en synthèse chaque thématique.

Bruss’help demande à l’ensemble des structures d’aide de mettre tout en œuvre pour garantir la continuité de leurs services, tout en s’appropriant l’usage correct des différents outils de protection.

Imprimer E-mail

kipras streimikis U2fPDs0 2iI unsplashLa crise Covid-19 a fortement impacté les personnes les plus fragilisées vivant sur le territoire régional. Parmi celles-ci, les personnes sans abri et mal logées. De mars à décembre 2020, différents dispositifs d’hébergement en Hôtels ont été activés.  Ils sont transitoires, l’objectif est à présent de déployer une aide aux personnes orientées accéder à des solutions plus durables (moyen et long terme). 

Le présent appel porte sur l’activation de l’accompagnement des publics précités au sein de ces sites à très courte échéance : à partir d’octobre 2020, au travers de la mise en place de projets innovants d’intervention psycho-sociale. L’appel à projet à projet bénéficie d’une enveloppe de €1 million.

L’appel s’appuie sur les acquis et savoir-faire des acteurs du secteur de l’aide aux personnes sans abri. A travers cet appel, Bruss’help veut construire avec ces acteurs de nouvelles façons de penser l’accompagnement des usagers vers davantage d’insertion sociale. 

Télécharger l'appel à projet                      Télécharger le formulaire de candidature 

Imprimer E-mail

Les façons de nommer et de montrer le mal-logement sont multiples, plus souvent le fruit de clichés recyclés que d’une réelle écoute de ceux qui, les premiers, sont concernés par cette situation.

C’est ce que tente de faire l’ouvrage Paroles données paroles perdues ? qui assemble des fragments d’espaces de paroles entre personnes sans abri, travailleurs sociaux et quidams. Des réunions pour parler, en contrepoint de l’urgence, de l’appel à l’action. Un travail de sélection et de mise en forme de conversations, réalisé à partir des archives de ces réunions filmées pendant plusieurs années.

L’originalité de l’ouvrage réside dans sa forme, inspirée de celle du glossaire, mais surtout dans les questions qu’il soulève, en prenant pour point de départ la parole des personnes sans abri et mal logées. Paroles données paroles perdues ? fait résonner la voix des personnes qui fréquentent les services de l’aide sociale, pour questionner la place, les limites et les possibilités de leur participation, dans un environnement où survie, mises à distance, violences et illisibilités institutionnelles murent l’horizon.

À celui ou celle qui se pose quelques questions sur la réalité de l’expérience des personnes à la rue, voici quarante manières d’entrer en mal-logement.

Un livre réalisé par le collectif Sylloge, en collaboration avec François Bertrand et Jean-Louis Linchamps, commandité par La Strada, centre d’appui bruxellois au secteur de l’aide aux personnes sans-abri, devenue Bruss’Help en 2019, et publié aux éditions maelstrÖm reEvolution.

Imprimer E-mail

A partir du lundi 16 mai Pierre d’Angle change son système d’accueil. 

Les inscriptions se font chaque lundi, dès 10 h et ceci par téléphone sur le numéro 02 513 38 01. 

Une personne qui a obtenu une place peut dormir à Pierre d’Angle pendant une semaine.  

Les personnes peuvent téléphoner une semaine sur deux. 

En annexe vous pouvez trouver un flyer explicatif.  

N’hésitez pas à nous contacter si vous désirez des informations supplémentaires.  

Imprimer E-mail

Ce lundi 25 avril, le Samusocial a déménagé le programme d’accueil pour hommes seuls de notre centre d’Evere vers le centre Poincaré situé près de la station Lemonnier à Bruxelles. 

Le centre d’Evere ferme définitivement dès ce lundi après plusieurs années d’activités. Le centre Poincaré rouvre quant à lui ses portes après avoir subi des rénovations en profondeur durant ces deux dernières années. 

Dès lundi soir, le centre offre 100 places pour hommes seuls qui y sont donc hébergés en mode résidentiel, 24h/24, durant la durée de séjour déterminée au cas par cas sur base de leur vulnérabilité et des démarches à effectuer. 

Le centre Poincaré pourrait augmenter sa capacité à 250 places afin de répondre aux besoins posés par la saison hivernale ou de tout autre crise nécessitant l’ouverture de lits supplémentaires.

Toute personne accueillie dans le centre Poincaré bénéficie de l’offre de services du Samusocial, soit : 

-Un hébergement 

-Des consultations médicales et infirmières 

-Un accompagnement psycho-social

-Des repas chauds midi et soir et un petit déjeuner le matin

-Un accès aux sanitaires (douches, wc)

Imprimer E-mail