eau

En pleine canicule, il est important de s'hydrater, pour les personnes sans abri l'accès aux points d'eau est parfois difficile. La carte Bruss'help recense l'ensemble des fontaines et sanitaires accessibles pour tous. Un outil pour guider les personnes dans le besoin et les services intervenant sur le terrain.

Ce plan est téléchargeable ici : Géolocalisation des points d'eau et sanitaires. Y sont indiqués les accès genrés ainsi que les dispositifs spécifiques mis en place dans le cadre de la crise Covid-19.

Bruss’help met à jour de façon hebdomadaire les informations du plan et continuera d’assurer une veille régionale portant sur la rencontre des recommandations des Nations Unies relatives à l’assainissement et l’accès aux sanitaires pour les publics fragilisés.

Imprimer E-mail

Prodec

Dans nombre de villes européennes, les citoyens mobiles de l’Union représentent une grande partie de la population sans domicile et, dans les pays où l’accès aux services d’aide aux sans-abri est limité aux personnes jouissant d’un droit de séjour, leur présence parmi les personnes dormant dans la rue est particulièrement élevée. Les personnes qui, en exerçant leur droit à la libre-circulation, se retrouvent démunies dans un autre État membre de l’UE ignorent souvent leurs droits et rencontrent des difficultés pour accéder à l’aide adéquate. Elles vivent dès lors souvent dans des conditions déplorables.

Dans le cadre de la première phase du projet PRODEC (Protéger les droits des citoyens mobiles de l’Union en situation de précarité), coordonnée par la Fédération des Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abri (FEANTSA), les partenaires du projet, Diogène et Bruss'help, ont décidé de réaliser un exercice pilote de collecte de donnés à Bruxelles, en se reposant sur le travail de Diogènes, un service de proximité. Les données collectées dans ce rapport couvrent l’année 2018, qui est la première année où il y avait plus de personnes provenant d’autres États membres de l’UE qui utilisaient les services de Diogènes que de ressortissants belges.

Facteurs contribuant à la vulnérabilité des citoyens mobiles de l'Union en situation de précarité à Bruxelles (FR)

Factoren die bijdragen tot kwetsbaarheid van berooide mobiele EU burgers in Brussel (NL)

Factors Contributing to Vulnerability Among Destitute Mobile EU Citizens inBrussels (EN)

 

Imprimer E-mail

Toilettes1

Pour la plupart d’entre nous, se rendre aux toilettes et tirer la chasse d’eau est un geste naturel, une évidence. Et pourtant…  En 2020, l’accès à des sanitaires demeure critique pour les personnes sans abri et mal logées. L’accès universel à l’assainissement est pourtant un droit humain reconnu par les Nations Unies.

Alertés par les acteurs de l’aide d’urgence et d’insertion, dans le cadre de la crise Covid-19, les services de Bruss’help ont réalisé en collaboration avec les Communes et CPAS, un plan en ligne des points d’eau et toilettes gratuites accessibles sur l’ensemble du territoire régional.

Ce plan permet aux personnes sans abri et aux services leur venant en aide, de localiser différentes installations : toilettes, points d’eau potable, douches, piscines qui permettent un accès à l’hygiène. Sont indiqués les accès genrés ainsi que les dispositifs spécifiques mis en place dans le cadre de la crise Covid-19.

Le manque d’accès à l’hygiène est un facteur de risque dans le cadre de la pandémie actuelle et constitue en tous temps, un facteur de propagation d’autres infections et de résistance aux antimicrobiens, lesquelles constituent une autre menace pour la santé publique.

Bruss’help met à jour de façon hebdomadaire les informations du plan et continuera d’assurer une veille régionale portant sur la rencontre des recommandations des Nations Unies relatives à l’assainissement et l’accès aux sanitaires pour les publics fragilisés.

Imprimer E-mail

Les façons de nommer et de montrer le mal-logement sont multiples, plus souvent le fruit de clichés recyclés que d’une réelle écoute de ceux qui, les premiers, sont concernés par cette situation.

C’est ce que tente de faire l’ouvrage Paroles données paroles perdues ? qui assemble des fragments d’espaces de paroles entre personnes sans abri, travailleurs sociaux et quidams. Des réunions pour parler, en contrepoint de l’urgence, de l’appel à l’action. Un travail de sélection et de mise en forme de conversations, réalisé à partir des archives de ces réunions filmées pendant plusieurs années.

L’originalité de l’ouvrage réside dans sa forme, inspirée de celle du glossaire, mais surtout dans les questions qu’il soulève, en prenant pour point de départ la parole des personnes sans abri et mal logées. Paroles données paroles perdues ? fait résonner la voix des personnes qui fréquentent les services de l’aide sociale, pour questionner la place, les limites et les possibilités de leur participation, dans un environnement où survie, mises à distance, violences et illisibilités institutionnelles murent l’horizon.

À celui ou celle qui se pose quelques questions sur la réalité de l’expérience des personnes à la rue, voici quarante manières d’entrer en mal-logement.

Un livre réalisé par le collectif Sylloge, en collaboration avec François Bertrand et Jean-Louis Linchamps, commandité par La Strada, centre d’appui bruxellois au secteur de l’aide aux personnes sans-abri, devenue Bruss’Help en 2019, et publié aux éditions maelstrÖm reEvolution.

Imprimer E-mail

unhoused

Depuis novembre dernier, l’épidémie Covid-19 s'est propagée rapidement et n'a épargné aucun pays. Les personnes sans abri et mal logées courent un risque élevé de contracter et de transmettre le virus. Pour réduire la propagation de la maladie, des mesures strictes sont mises en place, y compris le confinement, qui rendent les sans-abri encore plus vulnérables à la discrimination et excluent d'autres groupes marginalisés, tels que les migrants. 

Signataire de l’appel Protect The Unhoused adressé aux autorités Européennes et aux Nations Unies, Bruss’help rejoint plus de 80 organisations à travers l'Europe et le monde pour demander que ces catégories de personnes soient protégées contre les conséquences de ces politiques, afin qu'elles soient identifiées comme des groupes prioritaires pour les tests Covid-19 compte tenu des risques qu'ils encourent et pour qu’une stratégie de relogement soit également considéré comme une priorité.

Imprimer E-mail

  • 1
  • 2